Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Engagements > Echanger > OGM - Moratoire
Mise à jour : 19 août 2007

Pourquoi voter OUI au moratoire du 27 novembre

Selon moi, les OGM ne présentent pas d'avantages pour l'agriculture. En effet, ceux-ci ne permettent pas de réduire significativement les quantités de pesticides et leurs effets à long terme, tant sur les humains que sur l'environnement en général, sont encore inconnus. De plus, les OGM rendent le producteur encore plus dépendant des grandes firmes agro-chimiques.

Deux exemples concrets

La lutte contre la pyrale du maïs (http://www.landireba.ch/franz/251_257.htm).
La pyrale est un insecte qui mange l'intérieur des tiges du maïs, si bien que la plante se casse avant maturité entrainant de fortes pertes de récoltes.

Une des plantes OGM proposée à la culture, est un maïs contenant un insecticide qui tue les insectes qui le consomment. Cet insecticide étant présent dans toute la plante, on ne connaît pas (encore ?) son influence sur les animaux qui consomment la plante ni surtout sur les insectes du sol qui participent à la décomposition des déchets de récolte.

Il existe pourtant une méthode de lutte biologique toute simple consistant à introduire dans le champs un des prédateurs de la pyrale qui détruira les oeufs de cette dernière. J'ai moi-même pratiqué cette technique pendant de nombreuses années avec succès.

Le cas du soja resistant à l'herbicide Round-Up*
Dans ce cas, d'une part le producteur doit acheter la semence et l'herbicide à la même entreprise (monopole) et d'autre part, en utilisant systématiquement le même produit année après année, le risque d'avoir des "mauvaises herbes" résitantes augmente considérablement. Un cercle vicieux puisque cet état de fait force le producteur à augmenter les doses de Round-Up jusqu'à ce que les plantes finissent quand-même par être totalement résistantes (ce qui est déjà le cas pour d'autres herbicides comme par exemple l'Atrazine).

*un herbicide qui tue toutes les plantes

En savoir plus : http://www.sans-ogm.ch

Edouard Clottu