Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Engagements > Initiatives et référendums > Votations mars 2013
Catégories : politique, environnement
Rédacteurs :
Mark Haltmeier
Publication : 14 février 2013
Mise à jour : 15 mars 2013

Aménager intelligement notre espace
c'est faire preuve de maturité !

LAT 2013Les votations sont toujours des occasions intéressantes de réfléchir à notre avenir et donc au présent qui le conditionne… une façon aussi de manifester notre degré de maturité pour répondre aux défis qui se présentent devant nous…

Parmi les différents objets soumis au scrutin le 3 mars 2013, il nous semble important de voter OUI à la révision de la loi sur l’aménagement du territoire.

Cette loi, équilibrée et pragmatique, qui ne fait que reprendre et généraliser les bonnes pratiques appliquées avec succès ces dernières années dans différents cantons:

  • préserve nos terres agricoles du gaspillage actuel (perte de 40 km2 / an): l’Union suisse des paysans s’engage en faveur de cette loi.
  • encourage la rénovation des constructions existantes et la revitalisation des centres des localités.
  • limite la spéculation foncière: l’Asloca s’est clairement engagée pour le oui, comme la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA).
  • préserve nos paysages qui sont un atout majeur de notre tourisme: la Fédération suisse du tourisme l'a bien compris et soutien la loi.
  • protège la nature en limitant le morcellement des habitats des plantes et animaux: l'ensemble des organisations de protection du patrimoine, de la nature et du paysage (WWF, Pro Natura, Oeku Eglise et environnement…) s'engagent pour la LAT.
  • réduit les coûts d'infrastructures (canalisations, routes, transports publics, déneigement, etc.): l'union des villes suisses et l'association des Communes Suisse soutiennent le projet.
  • permet de mieux coordonner lieux d'habitat, de travail, d'achats et de loisir réduisant ainsi une mobilité aussi inutile que nuisible: l'ATE a bien compris cet enjeu important et soutient la loi.
  • résout un vieux problème d'équité dans la compensation des plus-values et des moins values en matière d’aménagement du territoire. Lorsqu’un terrain agricole passe en zone constructible, le propriétaire voit d’un jour à l’autre la valeur de son terrain centupler. Or dans la plupart des cantons, le gain reste entièrement dans la poche du propriétaire, qui n’a pourtant fourni aucun effort. La nouvelle loi fédérale obligera les cantons à prélever 20% sur la plus plus-value liée au passage en zone constructible. Cet argent n’ira pas dans les caisses de l’Etat, mais servira à financer des mesures d’aménagement du territoire, et en particulier à indemniser les propriétaires qui voient leur terrain perdre de la valeur en raison d’un dézonage. Actuellement, dans ce cas, une juste indemnité est déjà due, mais les communes manquent de moyen pour les financer.

En savoir plus:


Pour les autres sujets, voir le commentaire de Politique Intégrale Suisse.