Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Engagements > Lire > Pour une insurrection des consciences
Catégories : écologie, lire, politique, santé, spiritualité
Rédacteurs :
Sylvie Perrin Amstutz
Publication : 30 juin 2011
Mise à jour : 8 juillet 2011

Pour une insurrection des consciences

Pierre Rabhi est un homme en marche. Vers plus de solidarité, plus de fraternité. Vers ce point d'équilibre où l'humanité et la création, les peuples du Nord et ceux du Sud, les sociétés qui meurent de leur gaspillage et celles qui s'éteignent dans la misère, devraient retrouver l'harmonie.

Déchiré, dans son enfance algérienne, entre une origine musulmane et une éducation à l'occidentale, il fut le témoin de ces populations écartelées entre leurs traditions séculaires et la modernité. Travailleur immigré confronté au racisme et à l'absurdité de l'univers urbain, il parvint en compagnie de sa femme à exploiter une petite ferme cévenole, réalisant ainsi son rêve de retour à la terre. Fort de cette réussite, il chercha dès lors à transmettre son savoir-faire agronomique et lança en France, en Afrique noire et au Maghreb, de nombreuses initiatives visant à fertiliser les terres arides, à promouvoir une réconciliation entre les hommes et la Terre-Mère, et à inaugurer une autre éthique dans les échanges internationaux.      

En nous parlant d'une "spiritualité concrète", ce pionnier d'une révolution écologique tranquille s'adresse aussi bien aux hommes en lutte contre la désertification de leurs terres qu'à ceux qui découvrent la désertification de leur âme.

Il nous invite non pas à renoncer au monde, mais à mettre en commun nos talents et nos moyens pour le bâtir autrement (voir cette interview sur YouTube).

«Dans notre monde globalisé, chaque acte est un vote»

pierre rabhi

Depuis 1981, il transmet son savoir-faire dans les pays arides d'Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations. Il est aujourd'hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification.

«Quand cela est possible, cultiver un jardin potager devient un acte politique»

 

A lire: «Manifeste pour la Terre et l'humanisme», Pierre Rabhi, Actes sud 2008, collection Babel