Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Spiritualité > Célébrations > Culte des récoltes 2013
Catégories : spiritualité, environnement
Rédacteurs :
Mark Haltmeier
Publication : 21 octobre 2013
Mise à jour : 25 septembre 2014

Un culte des récoltes lumineux !

bocal videInvité à venir à la célébration avec "un bocal de verre vide"… et à "se laisser surprendre", semble avoir éveiller la curiosité de plus d'un paroissien, le temple étant rempli.

La présence de Michel Maxime Egger - qui nous avait gratifié le soir d'avant d'une conférence passionnante - a certainement contribué à ce succès.

Ce culte s'inscrivait dans la ligne de celui de l'année précédente. En 2012, le fil conducteur était "Travailler la terre pour faire germer l'espoir". Les paroissiens avaient reçu des enfants des sachets de graines et nous avions appelé chacun à prendre soin de cette terre qui nous nourrit et dont nous, fils et filles d'Adam, sommes constitués.

Cette fois, il était question de "Travailler sa terre pour que l'espoir fleurisse"… une invitation à creuser plus profond, à travailler, soigner et guérir nos terres intérieures pour que les graines puissent développer leur plein potentiel et fleurir.

Accueillis devant le temple avec le sourire et l'entrain des jeunes ainsi que les rythmes jazz de notre pianiste, les paroissiens ont été d'emblée interpellés par les jeunes avant un temps de louanges.

A la suite des lectures bibliques (Genèse 2,15-20; Colossiens 1,15-20 et Matthieu 17,1-9), Michel Maxime Egger nous a partagé ses réflexions autour de ces textes (cliquer pour écouter l'enregistrement).

TournesolUne prière de reconnaissance et d'intercession de deux jeunes a précédé la Sainte Cène à l'issue de laquelle les jeunes ont distribué des tournesols…

"symboles d'un avenir lumineux qui peut advenir… pour autant que nous sachions, comme ces fleurs rayonnantes, garder nos regards tournés vers le Christ"


Après des nouvelles des plantons de moringa en faveur du Sud et des informations concernant la collecte pour Terre Nouvelle, une explication relative aux bocaux vides a été donnée…

Vous avez été invité à venir ce matin avec rien… enfin presque rien… un simple bocal en verre.

C'est comme venir les mains vides… ou mieux, les mains ouvertes… C'est entrer dans la confiance à laquelle Dieu nous appelle: Il pourvoira.

Vous avez aussi été invité à vous laisser surprendre… Oser se laisser surprendre, c'est s'ouvrir à l'action de Dieu et ce, en se réjouissant.

Les graines d'hier… donnent les fleurs d'aujourd'hui… qui donnent les fruits de demain dont nous sommes heureux de vous en donner l'avant-goût à la sortie du temple, sur la droite.

bocal plein (seul)Après un dernier chant et la bénédiction, chacun est sorti au son du piano découvrir de quoi les bocaux vides étaient maintenant remplis…