Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Spiritualité > Célébrations > Echos de la Vue des Alpes - 4 octobre 2009
Catégories : environnement, écologie, spiritualité
Rédacteurs :
Thérèse Schwab
Publication : 11 octobre 2009
Mise à jour : 18 octobre 2009

Rencontre et célébration festive
à la Chapelle de la Vue-des-Alpes - 4 octobre 2009

 
Nous en avons rêvé depuis une année, de «cette rencontre entre les personnes issues de différentes parties de notre canton, sensibles aux questions de sauvegarde de la Création et de justice».

Le 4 octobre 2009, «Là-haut sur la montagne», la Chapelle nous réunit. En ce lieu de jonction entre le Haut et le Bas (au propre et au figuré), l’esprit est tout naturellement porté à se tourner vers l’Essentiel. Le ciel nous a fait cadeau d’une journée automnale (juste) assez clémente pour profiter du site unique qu’est la Vue-des-Alpes.


Ce jour là, l’événement est-ce que ce fut
- L’arrivée du petit char chargé du fruit des récoltes de la famille Jutzet de Chambrelien, qui se transforma en décor vivant au milieu de la chapelle? Il est reparti vide en fin de journée et le produit de la vente a été consacré au soutien de l’ONG Biovision.

- Ou bien la bonne poignée de mains de Jean-Luc Vouga nous souhaitant la bienvenue sur la petite esplanade devant la chapelle? Il y avait placé le four solaire prêté par Marc Morier et nous a cuit naturellement un bon kilo de pommes en un après-midi.

- Ou bien les danses devant la chapelle?  On aurait dit que les humains, les sapins, le soleil et le ciel se tendaient la main et tournoyaient ensemble, alors qu'à l'intérieur la petite chorale formée en quelques heures par Ursula Tissot, entraînait le refrain: «Envoie ton Esprit Seigneur et tout sera créé.»

- Ou bien le moment de louange et de prière?     
Ensuite les enfants, conduits par quatre jeunes filles, Gladys, Adeline, Milena et Linda, partirent s’ébattre dans les prés tandis que les adultes étaient placés devant un choix symbolique entre le triangle de l'impuissance (Impuissance – résignation - fuite en avant) et le cercle de la foi (Foi - lucidité – espérance), décrit par M. Egger dans sa présentation sur l'écospiritualité.

- Ou bien la Parole du Christ résonnant en son temps dans le temple de Jérusalem envahi par les marchands? Il nous a rejoints au cœur de notre monde-temple envahi par les marchands modernes de tout poil, pouvoirs économiques, financiers et autres.

- Ou bien le geste du Christ qui nous a nourris en nous offrant le pain et le vin eucharistiques?

 

Après ces moments forts, Mark Haltmeier et Isabelle Clottu nous ont placés face à un arbre qui ressemblait à une avenue s’ouvrant sur différents chemins:
- Mobilité et énergies,
- Agriculture de proximité,
- Mouvements de réconciliation,
- Engagement politique,
- Asile et droits de l'homme,
- Commerce équitable,
- Biodiversité.


Sept groupes de partage se sont mis en route vers ces thématiques interconnectées. Le temps disponible a été un peu court pour aller au bout de la réflexion, mais des pistes ont été ouvertes.

Je suis repartie de cet après-midi avec les yeux pleins des beautés que nous avons contemplées, ranimée par la chaleur des rencontres et... avec deux questions précises, des questions qui pourraient être comme un moteur pour poursuivre le chemin vers un monde plus solidaire:

  • Comment l’église peut-elle retrouver un message qui transmet des valeurs en lien direct avec les défis des crises actuelles?
  • Comment pouvons-nous encourager les agriculteurs de notre canton à se lancer dans la vente directe de leurs produits?