Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Spiritualité > Echanger > Deuxième Avent
Catégories : spiritualité
Rédacteurs :
Thérèse Schwab
Publication : 6 novembre 2010
Mise à jour : 3 décembre 2010

5 décembre - Tu ouvres la porte du 2e Avent

Une étoile te fait signe

Les étoiles sont si importantes pour nous en décembre !
Elles ont servi de guide à beaucoup de pèlerins, dont les mages d’Orient ne sont pas les moindres.

«Il y a des gens qui avancent dans la vie comme s'ils avaient accroché leur char à une étoile». Pourquoi pas nous?



Je me place sous le ciel étoilé

«Il n’y a pas de plus grande joie pour moi que de regarder le ciel par une nuit claire, avec une attention si concentrée que toutes les autres pensées disparaissent. Alors on croirait que les étoiles entrent dans l’âme».  Simone Weil

A la tombée du jour, si le ciel est clair, j’enfile mes bottes et mon manteau et je pars en un lieu isolé où je pourrai marcher à l’écart des lumières artificielles et d’où j’aurai une vue dégagée sur l’espace. Si je n'ai pas la possibilité de sortir, je peux m'installer à l'intérieur et faire la promenade par la visualisation.

Tout en marchant, je scruterai le ciel, je verrai apparaître la première étoile, l'étoile du Berger. Puis les autres, une à une. Toute mon attention tournée vers les étoiles, je les laisse entrer dans mon âme et je suis attentif à ce qui se passe en moi.

De retour à la maison, je prends quelques instants pour me situer en moi-même, enraciné sur la terre, relié au ciel. Je perçois ma verticalité. J’imagine une étoile juste au-dessus de moi et, me reliant à elle, je retrouve l'intuition qu'une étoile, tout là-haut, brille spécialement pour moi et me montre le chemin.


Un peu d'histoire

Arrivés à Jérusalem, les sages d'Orient questionnent: «Où est le roi des Juifs qui vient de naître?

Nous avons vu, en effet, son astre à son lever et sommes venus lui rendre hommage».

De quel astre s'agit-il: comète, supernova ou étoile filante?


Les traditions populaires ont beaucoup aimé les Mages et les ont transformés en «Rois Mages». Les puristes, les exégètes ont critiqué la base de cette tradition en disant qu’il s’agissait d’un «midrash», récit allusif et symbolique de la culture hébraïque. Aujourd’hui on considère que ce récit pourrait être beaucoup plus proche de l’histoire qu’on ne l’avait cru et parmi les astronomes modernes c’est même un sujet de recherche très prisé. Les pistes de la comète, de la supernova, de l'étoile filante sont écartées.

Reste l'hypothèse de la «conjonction planétaire»: à intervalles réguliers, deux planètes se croisent dans notre ciel, et même se «rencontrent», donnant pendant quelques jours l'illusion d'une étoile soudain plus brillante. Dans des cas plus exceptionnels, trois planètes se croisent: l'informatique nous permet aujourd'hui de reconstituer à rebours le mouvement des planètes, et de constater que l'an 3 et l'an 2 avant Jésus-Christ sont le théâtre d'une triple conjonction: la planète Jupiter croise une étoile très brillante appelée Régulus puis, quelques mois plus tard, dans la même région du ciel, apparaît la planète Vénus. Un tel événement aurait pu impressionner les Mages, conscients qu'il s'agissait là d'un phénomène rare. Mieux encore: à l'affût de signes du ciel, ces grands prêtres au service des rois auraient pu être impressionnés par une rencontre entre Jupiter, planète des rois, et Régulus, étoile des rois…
www.sciencepresse.qc.ca

Un grand nombre de théologiens se rallient à une hypothèse assez vraisemblable: les Rois mages étaient des astrologues. Leurs calculs leur avaient montré qu’une étoile était alors à l’ascendant, ou qu’elle se levait à l’est.
D’où ils prédirent la naissance d’un messie:
www.dinosoria.com