Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Spiritualité > Echanger > Entre Copenhague et Noël
Catégories : environnement, spiritualité, fêtes
Rédacteurs :
Thérèse Schwab
Publication : 22 décembre 2009
Mise à jour : 29 décembre 2009

Entre Copenhague et Noël, des cristaux scintillent !

Il a neigé, venté toute la semaine par ciel couvert et températures glaciales. Malgré la mobilisation majeure en faveur du climat, la conférence de Copenhague a pris fin dans la confusion. A l’issue de deux semaines d’âpres négociations: «L’éléphant a accouché d’une souris, et elle n’est même pas verte!», écrit un plaisantin.

Alors que je me sens menacée de désespoir devant le spectacle d’une humanité impuissante à sortir de l’impasse, livrée à elle-même, à ses peurs, à ses calculs…ce dimanche matin, le ciel s’est dégagé, le soleil brille. Soudain je vois des milliers de petits cristaux étincelants qui scintillent sur la fine couche de neige qui couvre le sol.
- C’est comme des étoiles tombées sur terre ! s’écrie l’enfant en moi.
La vision de ces petites lumières qui tantôt disparaîtront, m’enchante, me subjugue au point que mon cœur s’écrie: «Ô Dieu, mon Dieu tu es là, dans ces étincelles éphémères et lumineuses !»


Un pressentiment me saisit: Sur terre, des milliers de clins d’œil en forme de milliers de cristaux cachés sous l’anonymat de la vie la plus banale, vibrent et espèrent être déchiffrés par nos yeux éblouis. Il y a des étoiles, des cristaux étincelants à l’intérieur de tout ce qui constitue la terre qui nous porte et la terre dont nous sommes pétris.


Une espérance renaît: le monde sera sauvé, quand l’humanité parviendra à réintégrer le divin en son cœur, à faire place à la beauté, à la gratuité, à la tendresse, à la fragilité.

 

Alors en ce temps de Noël 2009,
quelles sont les étoiles qui scintillent sur l’arrière-fond climatique houleux?
Après le désenchantement,
quel chant va monter de la terre, toujours habitée par la lumière des énergies divines?
Il fait sombre, la nuit paraît opaque entre les humains.
Comme toujours, Noël arrive dans l’obscurité.
Toi, moi, nous –                                                                            
quelle lumière allons-nous discerner,
quelle étoile allons-nous suivre
au-dessus de notre monde désorienté, où Christ renaît, veille, attend, aujourd’hui?
En silence, dans la plus grande discrétion.