Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Spiritualité > Echanger > Gouverner par l'espérance ou par la peur?
Catégories : spiritualité, politique
Rédacteurs :
Mark Haltmeier
Publication : 23 septembre 2010
Mise à jour : 20 novembre 2010

Gouverner par la peur ou par l’espérance?

Conférence ChristNet - samedi 13 novembre (10h15 à 16h45) à Berne



La peur de la population suisse pour son propre bien-être augmente, ce qui empêche une politique de l’amour du prochain. C’est pourquoi ChristNet organise une conférence qui nous aide à comprendre nos mécanismes de la peur, la provision de notre Dieu et les alternatives de l’espérance.


La peur

La Suisse est toujours plus riche, pourtant elle se soucie de plus en plus de son bien-être et s’agrippe à ses acquis. Cette attitude transparaît dans les débats publics, où les nécessiteux en particulier (malades, chômeurs, rentiers AI, requérants d’asile, populations pauvres des pays du Sud, etc.) sont pris à partie. Le climat est à la méfiance à l’égard du prochain.

La peur qu’engendre la criminalité est toujours plus grande, même si les statistiques dans ce domaine ne montrent pas de hausse générale. Quant aux médias, ils ne sont pas neutres, car leur lutte pour des parts de marché les poussent à accentuer les situations dramatiques et à obnubiler ainsi le public.

Cette peur insidieuse n’épargne pas les chrétien-ne-s, avec pour conséquence que leurs idées sont parfois fondées sur une perception non biblique de l’être humain, ce qui n’est pas sans effet sur le prochain.

Etre libre d’aimer notre prochain

Ces dernières années, ChristNet s’est penché sur des thèmes comme la miséricorde, le contentement et la générosité. Il en est ressorti clairement que la crainte de perdre notre bien-être et la peur du prochain nous empêchent de nous tourner vers les autres avec compassion et simplicité.

La Conférence a pour but d’offrir un espace pour la tenue d’exposés, d’ateliers interactifs, de tables rondes et de discussions personnelles qui permettront de mieux comprendre les mécanismes de la peur dans nos Eglises, dans notre société et dans l’arène politique. Elle vise à faire de la confiance en Dieu une véritable valeur qui, à son tour, engendrera le contentement et la miséricorde.

Ces échanges doivent également faire émerger une perception bibliquement correcte de l’être humain et, par conséquent, du prochain. C’est ainsi que de nouvelles approches pourront voir le jour sur les plans personnel, ecclésiastique, de la société, et surtout politique. A l’aide d’exemples concrets, nous verrons comment, en tant que chrétiens, nous pouvons témoigner de la confiance en Dieu et quel rôle l’Église peut jouer comme lieu de paix.

Les objectifs de la Conférence sont:
- Comprendre les mécanismes de la peur
- Affermir la confiance en Dieu
- Identifier les alternatives


Pour en savoir plus: