Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Spiritualité > Echanger > Une herbe folle
Catégories : spiritualité
Mise à jour : 16 février 2008

Une herbe folle

C’était un de ces jours où l’on désespère de tout et surtout de soi, où l’on a le sentiment de passer à côté de la vie et d’avoir tout raté, tout perdu.
La tête vide, le cœur lourd, tu sors, tu marches, tu laisses le vent balayer ton visage, tu avances devant toi, tu avances sans but.
Et puis les herbes au bord du chemin commencent à attirer ton regard. Tu en reconnais une, bien dressée, avec des épis en forme d’amande, n’est-ce pas le brôme dressé ? Et celle-là qui forme des arcs si gracieux, le fromental ?  «J'ai vu une herbe folle, quand j'ai su son nom, je l'ai trouvée belle» dit un proverbe japonais.

 

A mesure que j’avance je reconnais de nouvelles herbes et je les nomme. Et peu à peu je me sens environnée par une douce présence. C’est comme si le visage de Dieu m’apparaissait dans la fragilité et la beauté de ces herbes étonnement diverses.
La fragilité et la pérennité de sa Présence cachée. Comme un murmure qui parcourt la terre.

Au retour, pacifiée, réconciliée avec ma condition humaine, consolée, dans un moment de prière, je parle de cette découverte à l’homme de ma vie. Il me répond, comme en écho:

«Dieu est comme un murmure
Et ce murmure est la plus grande force à l’œuvre dans le monde, à l’arrière-fond de toute vie
et il subsiste depuis toujours.

Ce murmure s’est révélé à Elie. Il se cachait déjà au cœur des fracas, des vents et de la tempête.
Et il s’est fait entendre quand ils se sont tus.

Le murmure du cosmos…
Ces 2-3 degrés de température qui sont la trace des origines, le rayonnement rémanent
du feu des origines, du big bang et qui traverse des milliards d’années.
Ce petit murmure presque indiscernable est le fond commun de tout le cosmos. Il parvient jusqu’à nous et dans une faiblesse infime qui témoigne d’une grandeur inouïe.»

Thérèse et Jean-Claude