Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Spiritualité > Voir et entendre > De la faculté de théologie à la rue
Catégories : spiritualité, social
Rédacteurs :
Thérèse Schwab
Publication : 15 mai 2011
Mise à jour : 18 novembre 2011

 

Dans la journée Osez le jour, le professeur Gottfried Hamman a témoigné d'un parcours de vie prophétique qui m'a parlé et que je transcris, avec mes mots, à partir de mes notes:

Des hauteurs de la faculté de théologie au bitume de la rue

Extraits 
«J’ai, durant toute ma vie professionnelle travaillé dans l’église institutionnelle: en paroisse, dans la formation d’adulte, dans le professorat universitaire. L’église est l'amour de ma vie. Je l’ai souvent vécu comme une déception.

Professionnellement, j’ai fait un parcours sans faute, tout réussi. Arrivé à la retraite je ne pouvais monter plus haut... Alors je suis descendu. Descendu dans la rue. Toujours hanté par la même question: où est l’église? C’est dans la rue que je l’ai trouvée. La rue est devenue le laboratoire de vérification de mes intuitions et je suis arrivé à la conviction que les gens de la rue sont le cœur, le souffle de l’église.

L’église n’a pas à vivre pour elle-même mais vivre avec les plus pauvres. Etre une présence à côté des gens de la rue, dans la continuité, en exerçant l’hospitalité, en aimant, en n'ayant pas peur. Elle doit passer de l’angoisse pour sa survie à l’audace d’oser, même quand il n’y a pas de budgets.»

Le parcours du professeur Gottfried Hamann n'indique-t-il pas à l’Eglise institutionnelle, comme à chaque croyant, une voie d’avenir et un appel à nous mêler à la "pâte" du monde?

Alors qu’on constate la désaffection des églises traditionnelles, la crise financière qu'elles traversent, le Christ, à pieds nus, déambule incognito dans la cité des hommes, souffre dans les vies sacrifiées sur l'autel du profit, nous reste attaché, malgré nos incohérences. Il nous précède et nous attend. Si l’église-monument-institution paraît se déconstruire «pierre par pierre», le message du Christ trouvera des canaux pour se répandre en-dehors de nos murs, dans les rues, les maisons, les entreprises, les jardins de nos villes
Comment? Lui seul le sait.