Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Style de vie > Echanger > Indicateurs trompeurs
Catégories : économie
Rédacteurs :
Mark Haltmeier
Publication : 4 octobre 2008
Mise à jour : 13 avril 2014

Ces indicateurs qui nous fourvoient…

Qui n'a pas entendu parler du PIB (Produit Intérieur Brut), cet indicateur productiviste censé jauger notre bien-être en se fondant sur la seule création de richesses, indifférent à leur répartition, sourd à l'épuisement des ressources et des peuples?

A cette approche réductrice de la réalité, le Bhoutan propose une alternative, le BIB, le «Bonheur Intérieur Brut», un indicateur plus soucieux du bien-être de ses habitants. Inventé dans les années 1980, cet indicateur - qui tient compte de la bonne gouvernance, la préservation de l'environnement, l'économie équitable et le respect des traditions - intrigue et a joué les vedettes en 2007 lors d'un forum mondial de la statistique dans le cadre d'une conférence intitulée «comment mieux évaluer les progrès des sociétés?».

Autres indicateurs, autres réalités…

Il apparaît en effet évident qu'il nous faut rectifier nos outils de mesure non seulement pour appréhender les dimensions qualitatives et plus seulement quantitatives de nos sociétés, mais également pour orienter l'ensemble de nos décisions politiques et économiques dans une voie qui soit humainement, socialement et écologiquement responsable.

Dans cet esprit, voici deux autres indicateurs qui méritent d'être connus et valorisés:

  • IDH: L'indice de développement humain est un indice statistique composite qui évalue le niveau de développement humain en tenant compte de paramètres tels que la santé (espérance de vie), le niveau d'éducation et le niveau de vie.
  • Le coefficient de Gini est une mesure du degré d'inégalité de la distribution des revenus au sein d'une société. Pour en savoir plus sur les autres indicateurs qui traient la question de l'inégalité des revenus voir l'article sur Wikipédia.

Si l'on prend l'exemple de la Chine, qui d'après son PIB se porte à merveille, on découvre une toute autre réalité en observant la baisse de l'IDH ainsi que du coefficient de Gini. Ces deux indicateurs nous montrent clairement que la croissance économique fulgurante de ce pays ne profite - et de loin - pas à tous…

Dans un monde où près d'un milliard d'individus ne sont pas en mesure de satisfaire leurs besoins de consommation élémentaires, il est temps de se fixer les bons objectifs et de choisir les bons indicateurs pour nous aider à les atteindre si nous ne voulons pas tous finir «dans le mur»…

…et nous, quels sont nos «indicateurs» de réussite?

-----
Màj. du 2.4.2012: voir l'article «Mesurer le bonheur?» dans le Monde diplomatique

Màj. du 6.4.2013: voir le livre «Les nouveaux indicateurs de richesse» de Jean Gadrey et Florence Jany-Catrice (2005)

Màj. du 13.4.2014: à lire le très intéressant article paru dans LaRevueDurable no 50, «La transition écologique exige d'en finir avec le culte du PIB» et découvrir les réflexions du Forum pour d'autres indicateurs de richesse (FAIR)