Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Style de vie > Environnement > 5 ans pour prendre en main la planète
Catégories : écologie, environnement
Rédacteurs :
Mark Haltmeier
Mise à jour : 13 avril 2008

5 ans pour prendre en main la planète


Communiqué de presse du WWF du 15 mai 2007

Selon le WWF, il est encore possible d’enrayer le réchauffement climatique

Il est encore possible d’enrayer le réchauffement climatique. Toutefois, pour y parvenir, des décisions clés doivent être prises par les politiciens. C’est ce que révèle une nouvelle étude menée par le WWF. Elle montre aussi comment atteindre cet objectif, en dépit de la hausse constante de la consommation énergétique.

Le rapport du WWF, intitulé WWF’s Vision for 2050, a été présenté par l’organisation mondiale de protection de l’environnement aujourd’hui à Genève. Il révèle que nous avons suffisamment de sources d’énergie durable et les technologies nécessaires pour maintenir la hausse des températures sous la barre des deux degrés par rapport à l’ère préindustrielle. Et ceci même si, selon certaines estimations, la consommation d’énergie devrait doubler d’ici 2050.

«Le défi que doivent maintenant relever les chefs d’Etat et les gouvernements partout dans le monde est de trouver le moyen de maintenir les émissions de CO2 sous la limite dangereuse, sans entraver le développement économique ni faire baisser le niveau de vie des populations », explique Thomas Vellacott, directeur du programme du WWF Suisse. «Il nous reste peu de temps pour agir, affirme encore Thomas Vellacott qui fait partie de la centaine d’experts et de scientifiques qui ont contribué à cette étude. Les coûts et les risques engendrés par les changements nécessaires vont augmenter si nous n’agissons pas.»

Selon le rapport, il est possible de répondre à la demande croissante en énergie et, en même temps, de réduire le volume des émissions de CO2 de 60 à 80%. Au moyen des mesures suivantes:

  • Augmenter l’efficacité énergétique dans les secteurs de l’industrie, de la construction et des transports;
  • Mettre un terme à l’exploitation non durable des forêts;
  • Promouvoir les énergies renouvelables, particulièrement l’éolienne, l’hydraulique et la biomasse;
  • Promouvoir les énergies qu’il est possible de stocker comme l’hydrogène;
  • Remplacer les centrales à charbon par des centrales à gaz;
  • Procéder au captage et au stockage du CO2 , si les tests prouvent que cette méthode est valable.

Comparée aux autres sources d’énergie, le nucléaire n’est pas une option. Il n’a donc pas sa place dans les visions du WWF quant au climat, pas plus qu’une exploitation non durable de la biomasse et de l’énergie hydraulique.

L’analyse globale doit être adaptée à chaque pays. Pour la Suisse, l’Alliance pour une politique climatique responsable a développé un programme qui montre le chemin à suivre si notre pays veut s’engager en faveur du climat.

Vernier, le 15 mai 2007

Source