Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Style de vie > Gestes quotidiens > Consommer bio et local
Catégories : santé, environnement, sol
Rédacteurs :
Thérèse Schwab
Mise à jour : 23 août 2008

Pour contribuer à la régénération des sols et lutter contre les inondations: consommons bio et local !

L’augmentation des inondations qui frappent durement notre pays est une des conséquences des modes de cultures mis en place depuis 50 ans. Les sols labourés, traités avec les pesticides et les insecticides et fertilisés par des engrais chimiques sont exsangues de vie organique. Ils deviennent durs, compacts, resserrés sur eux-mêmes et ne laissent plus pénétrer les eaux de ruissellement qui restent en surface et provoquent les inondations à la première grosse pluie. Le moyen de prévenir ces débordements est un sol bien géré, aéré. L’agriculture bio est le meilleur antidote à ce problème.

En Suisse la production intégrée est en train de se généraliser. Elle utilise des produits phytosanitaires de façon contrôlée et raisonnable et pratique la rotation des cultures. C’est un premier pas important pour préserver la santé des sols. Mais ce n’est pas suffisant. Il serait souhaitable de généraliser le bio qui limite au maximum le recours aux engrais, aux pesticides, fongicides et herbicides et pratique une rotation des cultures plus intense. Actuellement, en Suisse, 10% de la surface est exploitée en bio pour une production qui correspond à 7% de la totalité.  Cette agriculture demande plus de main d’œuvre, est plus risquée et rapporte moins. Les coûts de production sont plus élevés et se répercutent sur le prix de vente. Sommes-nous prêts à le payer, sachant que c’est important pour la régénération des sols?

Planter des haies de feuillus

Si nous sommes propriétaires, si nous avons un jardin, il est recommandé de planter des haies d’arbustes indigènes feuillus à la place des thuyas et des lauriers. Une haie de feuillus boit 100 fois plus d’eau qu’un champ labouré. Elle absorbe donc les eaux de pluie. En plus elle est le refuge et le garde-manger d’une grande diversité d’oiseaux et d’insectes indispensables à la biodiversité.