Réseau solidarité

Se ressourcer spirituellement - penser globalement - agir localement

Accueil > Style de vie > Gestes quotidiens > Des gestes créatifs
Catégories : environnement, échanger
Rédacteurs :
Thérèse Schwab
Mise à jour : 15 juin 2010

Une des raisons d’être de notre Réseau, c’est de nous encourager à manifester de façon concrète notre foi au Ressuscité au quotidien. C’est refuser la fatalité d’un monde que nous dégradons.

Je me pose la question: comment ici et maintenant, dans mon petit lieu de vie, entrer dans une attitude de foi et de résistance chaque fois que j’entends parler d’une injustice et que je sens la tentation de l’impuissance face à la fatalité? Je réfléchis… car je crains que ce qui nous tue à petit feu, c’est de rester passifs face à l’injustice.

Par exemple:

  • A propos des forêts Amazoniennes, ces forêts mille fois violées, brûlées, par les grands promoteurs terriens qui exproprient les paysans autochtones pour faire leurs affaires… Je n’ai pas le pouvoir de changer grand’chose (à part soutenir l’action WWF en faveur de la sauvegarde de ces forêts). Mais je peux ici et maintenant poser un signe de protestation et de vie: semer des graines quelque part, par amour pour la terre, en me reliant consciemment à cette situation.

  • A propos du drame des pêcheurs tanzaniens ruinés suite à l’importation des perches égyptiennes dans les eaux du lac Victoria (rendu public grâce au film «Le cauchemar de Darwin»): les espèces locales ont disparu, les pêcheurs Tanzaniens sont ruinés tandis que dans le ciel se déploie le ballet des avions remplis de filets de perche qui partent pour l’Occident et qui ne reviennent pas à vide, mais chargés d’armes!
    Je ne peux rien y changer (sauf refuser d’acheter ces poissons vendus dans nos grandes surfaces) mais je peux me révolter intérieurement contre cette situation et aller acheter des filets de perche chez les pêcheurs d’Hauterive...

  • Comment agir par rapport aux fraises d’Espagne produites dans des conditions qui ne respectent ni les règlements sociaux, ni ceux de protection de l’environnement?

Trouver des gestes créatifs qui sont signe d’espérance et font grandir l’amour pour le Vivant. Humblement.

Ce ne sont pas des moyens de se donner bonne conscience à moindre frais. C’est un exercice de changement de mentalité, un exercice pour faire grandir l’espérance et la force intérieure. Apprendre, pas à pas, à devenir un-e consommateur-trice responsable…